Recherche d’emploi : les réseaux sociaux gagnent du terrain

27 Ago 2018
by Blanche

Selon une étude de l’Insee* sur « Comment recherche-t-on un emploi ? » de Juillet 2017, 30% des personnes en recherche d’emploi utilisent les réseaux sociaux.

Si les petites annonces, les offres ou les contacts professionnels et personnels sont encore majoritairement plébiscités, les réseaux sociaux tirent leur épingle du jeu.

* Etude Insee, du 19 Juillet 2017 auprès d’un échantillon représentatif de 4,2 millions de personnes ayant 15 ans ou plus et cherchant un emploi salarié.

Augmenter ses chances de trouver un emploi grâce aux réseaux sociaux 

Si le recours aux offres d’emploi est la méthode privilégiée, elle n’offre pourtant pas les meilleures chances de succès. Entraînés par la transformation digitale croissante des RH, le recrutement et la recherche d’emploi connaissent eux aussi une forte digitalisation.

Les résultats du sondage de l’Insee le confirment, 31% des chômeurs utilisent les réseaux sociaux pour leur recherche dont 25% pour les plus de 50 ans, 32% pour les 25-49 ans et 36% pour les 15-24 ans.

Facebook, LinkedIn et Twitter sont les réseaux les plus utilisés dans la recherche d’emploi.

Facebook est un bon moyen de faire savoir que l’on recherche un emploi.

LinkedIn, leader du recrutement et de la mise en relation professionnelle permet de rester en veille sur les offres proposées par les entreprises et de dialoguer avec des interlocuteurs privilégiés.

Tandis que Twitter est un formidable outil de veille mais aussi d’autopromotion pour gagner en visibilité auprès des recruteurs.

Mais si la tentation est grande d’utiliser les réseaux sociaux afin d’optimiser ses chances de trouver un emploi il est important d’être attentif à la façon de le faire.

Recherche d’emploi sur les réseaux sociaux : les erreurs à ne pas commettre

Entretenir une présence de qualité sur les réseaux sociaux est essentiel dans un processus de recherche d’emploi.

C’est d’autant plus important quand on sait que de nombreux recruteurs les utilisent pour vérifier l’identité numérique et l’expertise des candidats.

Ainsi, il est nécessaire de soigner son profil sur les différents réseaux investis en prenant soin de bien mettre à jour les éléments visibles, de régler les différents paramètres de confidentialité, d’être vigilant sur l’orthographe, les contenus publiés ou les pages et groupes suivis.

D’autre part, partager du contenu qui valorise notre expertise professionnelle peut-être un atout auprès d’un recruteur.

Côté mise en relation, le tutoiement n’est pas de rigueur et les demandes de mise en relation excessives et répétitives sont à proscrire, en particulier, si elles ont pour seul objectif de contraindre le recruteur à accepter la candidature.

 

Il est facile de recruter milles soldats, mais il est difficile de trouver un général.”

Sachez vous différenciez de vos concurrents en proposant un canal de contact direct aux employeurs : numéro virtuel, click to call ou standard téléphonique … Faites dans l’originalité pour vous faire repérer.

 

Article invité : My-Rocket

Leave a Comment:

© 2018